[Ré]écrire l'histoire

Nous sommes doubles et divisés, engagés dans le monde, agissants, passionnés, émus, agités mais capables, aussi, de recul et de réflexion. La littérature est en germe dans toute situation dont on s’est détaché afin de se la mieux représenter. Mais elle a une histoire qui est inséparable de l’histoire. 
 – Pierre Bergounioux

La 3e édition du colloque estudiantin de l'ADELFIES s'est tenue à l'Université McGill les 11 et 12 novembre 2010.

Actes du colloque :

Appel à communications :

Les étudiants du Département de langue et littérature françaises (DLLF) de l’Université McGill vous invitent cordialement au troisième colloque organisé par l’Association des étudiant(e)s en langue et littérature françaises inscrit(e)s aux études supérieures (ADELFIES). Le colloque [Ré]écrire l’histoire se tiendra les 11 et 12 novembre 2010 et s’adresse aux chercheurs des cycles supérieurs en lettres françaises œuvrant dans différents champs des études littéraires : critique, création, traductologie. Cet événement entend donner l'occasion aux étudiants de présenter l’état d’avancement de leurs recherches, de discuter de leurs travaux avec leurs pairs et d’assister à des conférences d’honneur.

Dans le cadre de ce colloque, nous proposons de réfléchir aux rapports qu’entretiennent l’histoire et la littérature. Inévitablement confronté à l’héritage littéraire et aux représentations de la mémoire collective, l’écrivain adopte et revendique une diversité de positions – rupture, continuité, décalage – qui participent souvent de la poétique même de son œuvre. Il sera ainsi possible d’appréhender la littérature comme paradoxe entre écriture et réécriture puisque l’acte littéraire, créateur et porteur de mémoire, est à la fois singulier et inscrit dans plusieurs histoires.

Nous invitons donc les jeunes chercheurs à présenter des projets de communication portant sur les différentes situations de la littérature, que ce soit devant sa propre histoire ou encore devant l’Histoire. Les présentations, d’une durée maximale de vingt minutes, doivent être en français et peuvent emprunter l’un des axes de recherche suivants :

La littérature et son histoire 

  • Intertextualité
  • Adaptations
  • Récupérations et réécritures
  • Filiations et mouvements littéraires
  • Écrivains-critiques et écrivains-lecteurs
  • Création et tradition littéraire

La littérature et l’Histoire

  • Représentations de l’Histoire
  • Devoir ou impossibilité de témoigner
  • Littérature engagée
  • Mémoires individuelles et mémoire collective
  • Expérience historique et écriture fictionnelle